La symphonie pastorale

1946: France

de Jean Delannoy

Un pasteur a recueilli une fillette aveugle. Une fois devenue une ravissante jeune fille, elle est opérée et recouvre la vue. Partagée entre sa reconnaissance pour le pasteur et l'amour qu'elle éprouve pour son fils, elle s'enfuit et meurt dans la neige.

Avec Michèle Morgan, Pierre Blanchar, Jean Desailly

Drame

Un film de facture très classique dans sa mise en scène, son interprétation et son scénario. Michèle Morgan évidemment superbe.

Palme d'Or
Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (M.Morgan)

 

Othello

1952 : États-Unis

de Orson Welles

Un officier fourbe et intrigant de la flotte vénitienne manipule l'entourage d'un général dont il veut la perte.

Avec Orson Welles, Suzanne Cloutier, Michael McLiammoir

Drame

Une superbe version de la pièce de Shakespeare. Orson Welles y est autant génial dans la mise en scène, admirable lithurgie d'images et de sons, que dans la composition d'Othello, frémissante, habitée et bouleversante.

Palme d'Or

 

Le monde du silence

1955: France

de Jacques-Yves Cousteau & Louis Malle

Les expéditions sous-marines du commandant Cousteau et de son équipe à bord de la "Calypso".

Documentaire

Un documentaire sur le monde sous marin qui nous fait partager la soif d'exploration du commandant Cousteau.

Palme d'Or
Prix Méliès du meilleur film français

 

La loi du Seigneur

1956 : États-Unis

de William Wyler

Une famille quaker est prise entre les deux camps durant la guerre de Sécession.

Avec Gary Cooper, Dorothy McGuire, Anthony Perkins

Western

Une chronique provinciale, qui débute comme une distraction pour enfants, et qui vire au cas de conscience. Une analyse des contre-coups de la guerre qui sonne juste.

Palme d'Or

 

Viridiana

1961: Espagne / Mexique

de Luis Buñuel

L'histoire d'une novice confrontée au scandale que constitue son innocence.

Avec Silvia Pinal, Fernando Rey, Francisco Rabal

Drame

Un des chefs d'oeuvre de Bunuel, magistral serviteur du surréalisme. Celui-ci extériorise ses obsessions sexuelles (nombreuses scènes de tentative de viol) et son anticléricalisme (le repas des pauvres qui ressemble à la cène). Ce côté blasphématoire lui valut les foudres du Vatican.

Palme d'Or

 

 

Blow-Up

1967: Italie

de Michelangelo Antonioni

Dans un parc de Londres, un jeune photographe surprend ce qu'il croit être un couple d'amoureux. Il découvre sur la pellicule une main tenant un revolver et un corps allongé dans les buisssons...

Avec Vanessa Redgrave, David Hemmings, Sarah Miles, Jane Birkin

Thriller

Une histoire insolite sur le temps, les apparences et la solitude. Un style raffiné, comme on en faisait dans les années 60 à Londres.

Palme d'Or
Prix Léon Moussinac du meilleur film étranger

 

M.A.S.H.

1970: États-Unis

de Robert Altman

De jeunes chirurgiens antimilitaristes aimant l'alcool et les femmes se retrouvent en pleine guerre de Corée à l'hôpital militaire mobile où ils sèment la pagaille.

Avec Donald Sutherland, Elliott Gould, Tom Skerritt, Robert Duvall

Comédie

Un ton féroce, une caricature infernale, des gags, des gags...

Palme d'Or
Oscar du meilleur scénario adapté

 

Le messager

1971: Grande-Bretagne

de Joseph Losey

Un jeune garcon de milieu modeste est invité par son camarade de classe dans une famille de l'aristocratie britannique. Il va servir de messager à la jeune fille de la maison qui vit des amours impossibles.

Avec Julie Christie, Alan Bates, Margaret Leighton, Michael Redgrave, Edward Fox

Comédie dramatique

A travers ce "Mercure", messager innocent d'amours secrètes, cette initiation amoureuse est étoffée d'une réflexion sur les différences de classe et le fossé des générations. L'aristocratie victorienne est peinte avec beaucoup de raffinement.

Palme d'Or
BAFTA du meilleur acteur dans un rôle secondaire (E Fox)
BAFTA de la meilleure actrice dans un rôle secondaire (M Leighton)
BAFTA du meilleur scénario

 

L'affaire Mattei

1972: Italie

de Francesco Rosi

Qui menaçait Enrico Mattei, fonctionnaire dévoue et patron de la Société Nationale des Hydrocarbures ? Sa mort est-elle simplement un accident ?

Politique

Avec Gian Maria Volonte, Edda Ferronao, Peter Baldwin

Un remarquable travail de fond pour Francesco Rosi et Gian Maria Volonte est à son habitude superbe. Toutefois le récit s'attarde et les lourdeurs du registre documentaire viennent entacher l'ensemble.

Palme d'Or

 

L'épouvantail

1973 : États-Unis

de Jerry Schatzberg

Deux hommes se lient d'amitié en partageant le feu d'une dernière allumette sur le bord d'une autoroute. L'un compte regagner son foyer, abandonné depuis quelques années. L'autre, tout juste sorti de prison, rentre au pays pour y monter une station-service.

Avec Gene Hackman, Al Pacino

Comédie dramatique

Une histoire d'amitié racontée avec sobriété et sensibilité dans ce drame de moeurs débordant d'humanité, renforcé par les interprétations émouvantes de Gene Hackman et Al Pacino.

Palme d'Or

 

Conversation secrète

1974 :États-Unis

de Francis Ford Coppola

Un spécialiste de la filature est engagé pour suivre un couple et enregistrer leur conversation. Une fois sa mission accomplie, il écoute la bande sonore. La banalité des propos le surprend. S'agit-il d'un code secret?

Avec Gene Hackman, Frederic Forrest, Cindy Williams, John Cazale, Harrison Ford

Espionnage

Un passionnat thriller, qui vaut à la fois pour son suspense et pour les tourments existentiels de son héros, interprété par l'exttraordinaire Gene Hackman.

Palme d'Or
BAFTA du meilleur montage
BAFTA du meilleur son

 

L'arbre aux sabots

1977: Italie

de Ermanno Olmi

Chronique détaillée et minutieuse de l'histoire de cinq familles de métayers vivant dans une ferme lombarde à la fin du siècle dernier.

Avec Luigi Ornaghi, Francesca Moriggi, Omar Brignoli

Comédie dramatique

Une chronique paysanne inspirée, émouvant tableau de l'Italie rurale du siècle dernier. La simplicité et l'emploi de comédiens amateurs étaient risqués, mais le résultat est sublime.

César du meilleur film étranger
Palme d'Or
Prix Léon Moussinac du meilleur film étranger
David du meilleur film

 

Missing

1982 :États-Unis

de Costa-Gavras

En 1973 à Santiago du Chili, après le coup d'Etat du général Pinochet. Un Americain, imprégné des vertus de son pays, part à la recherche de son fils, mystérieusement disparu.

Avec Jack Lemmon, Sissy Spacek, John Shea

Drame

Une dénonciation sans ambage de la dictature militaire, mais aussi de l'ingérence américaine. Un film académique, avec un excellent Jack Lemmon.

Palme d'Or
Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (J.Lemmon)
Oscar du meilleur scénario adapté
BAFTA du meilleur scénario
BAFTA du meilleur montage

 

Sous le soleil de Satan

1987: France

de Maurice Pialat

Une adolescente de 16 ans tue son amant. Bien que tout le monde pense que le défunt s'est suicidé, elle ressent le besoin de confier son crime à au vicaire du village. Une relation étrange, malsaine et fallacieuse se noue entre eux.

Avec Gérard Depardieu, Sandrine Bonnaire, Alain Artur, Maurice Pialat

Comédie dramatique

Un film décidément bien compliqué et peu intéressant, dont la palme d'or a suscité bien des polémiques. Depardieu et Bonnaire demeurent toutefois excellents.

Palme d'Or

 

Sexe, mensonges et vidéo

1989 : États-Unis

de Steven Soderbergh

Un homme collectionne les interviews vidéo de femmes qui racontent sans embages leur vie sexuelle. De retour dans sa ville natale il retrouve un ancien copain de fac, qui a "réussi", et sa femme. Cette rencontre va avoir pour tous des conséquences surprenantes.

Avec Andie MacDowell, James Spader, Peter Gallagher

Comédie

Un premier film très réussi, notamment par la qualité de son scénario et des dialogues.

Palme d'Or
Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (J.Spader)

 

Sailor et Lula

1990 : États-Unis

de David Lynch

Deux jeunes amoureux fuient la mère de la jeune fille qui s'oppose à leurs amours, ainsi que toute une série de personnages dangereux et mystérieux qui les menacent. L'amour triomphera-t-il de la violence qui les entoure ?

Avec Nicolas Cage, Laura Dern, Willem Dafoe, Isabella Rossellini

Drame

Une équipée sauvage dans laquelle David Lynch confirme son penchant pour la violence et les personnages bizarres.

Palme d'Or

 

Les meilleures intentions

1991 : Danemark

de Bille August

La vie des parents d'Ingmar Bergmanavant avant sa naissance.

Avec Pernilla August, Samuel Froler, Max von Sydow

Comédie dramatique

Une oeuvre d'un bel accadémisme: mise en scène, interprétation et photographie impeccables.

Palme d'Or
Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (P.August)

 

Adieu ma concubine

1993: Chine

de Chen Kaige

Le destin de deux acteurs de l'Opera de Pékin et d'une concubine de 1920 à 1970, les cinquante années qui ont changé la Chine.

Avec Leslie Cheung, Zhang Fengyi, Lu Qi

Comédie dramatique

Une fresque qui nous entraîne à la rencontre de la Chine d'hier et d'aujourd'hui, dans le sillage de personnages ballotés par l'histoie. Une oeuvre difficile, poétique.

Palme d'Or

 

La leçon de piano

1993: France / Australie

de Jane Campion

Au siècle dernier en Nouvelle-Zélande, une femme s'apprète à suivre son nouveau mari au fin fond du bush. Il transporte tous ses meubles à l'exception d'un piano qui échoue chez un voisin illettré. Ne pouvant supporter cette perte, elle accepte le marché qu'il lui propose: regagner son piano touche par touche en se soumettant à ses fantaisies.

Avec Holly Hunter, Harvey Keitel, Sam Neill, Anna Paquin

Comédie dramatique

Une oeuvre tumultueuse et charnelle, qui reste simple.

César du meilleur film étranger
Palme d'Or
Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (H.Hunter)
Oscar du meilleur scénario original
Oscar de la meilleure actrice (H.Hunter)
Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle (A.Paquin)
BAFTA de la meilleure actrice dans un rôle principal (H Hunter)
BAFTA des meilleurs décors
BAFTA des meilleurs costumes

 

Secrets et mensonges

1996: Grande-Bretagne

de Mike Leigh

A la mort de sa mère adoptive, une jeune femme noire décide de partir à la recherche de sa véritable mère. Elle apprend avec stupéfaction que celle ci est blanche et qu'elle a une fille de vingt ans avec laquelle elle vit. Cette dernière est d'ailleurs paniquée quand elle apprend l'arrivée de cette enfant oubliée depuis longtemps.

Avec Brenda Blethyn, Marianne Jean-Baptiste, Timothy Spall

Drame psychologique

Un déchirant drame psychologique qui fait l'autopsie d'une famille rongée par la rancoeur et les non-dits.

Palme d'Or
Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (B.Blethyn)
Prix Léon Moussinac du meilleur film étranger
BAFTA du meilleur film
BAFTA de la meilleure actrice dans un rôle principal (B Blethyn)
BAFTA du meilleur scénario original
Goya du meilleur film européen

 

L'anguille

1997: Japon

de Imamura Shohei

Ayant appris le métier de coiffeur au cours de sa détention, un homme en liberté provisoire décide de s'installer près de Tokyo. Renfermé, il ne parle guère qu'à l'anguille qu'il a apprivoisée. Cependant, le salon qu'il retape lui permettra de renouer des liens avec un groupe de petites gens alentour.

Avec Mitsuko Baisho, Koji Yakusho, Misa Shimizu

Comédie dramatique

Une belle fable contemporaine, sorte de Brooklyn boogie à la japonaise, avec une savoureuse galerie de doux-dingues. Une certaine poésie.

Palme d'Or

 

Le pianiste

2002 : France / Pologne

de Roman Polanski

Durant la Seconde Guerre mondiale, un célèbre pianiste juif polonais se retrouve parqué dans le ghetto de Varsovie dont il partage les souffrances, les humiliations et les luttes héroïques. Il parvient à s'en échapper et se réfugie dans les ruines de la capitale. Un officier allemand, qui apprécie sa musique, l'aide et lui permet de survivre.

Avec Adrien Brody, Thomas Kretschmann, Emilia Fox

Drame

En portant à l'écran l'oeuvre autobiographique de Wladyslaw Szpilman, Roman Polanski participe à son tour à l'oeuvre de mémoire. Un film bouleversant.

César du meilleur film
César du meilleur réalisateur
César du meilleur acteur (A.Brody)
César de la meilleure musique de film
César de la meilleure photographie
César des meilleurs décors
César du meilleur son
Palme d'Or
Oscar du meilleur réalisateur
Oscar du meilleur scénario adapté
Oscar du meilleur acteur (A.Brody)
BAFTA du meilleur film
BAFTA du meilleur réalisateur
David du meilleur film étranger
Goya du meilleur film européen
Prix du cinéma européen du meilleur directeur de la photographie

 

Fanfan la Tulipe

1952 : France

de Christian-Jaque

Intrépide, fougueux, effronté et généreux, un soldat dans l'armée du roi part à la conquête de la gloire et du coeur de la jolie fille du sergent recruteur.

Avec Gérard Philipe, Gina Lollobrigida, Marcel Herrand, Noël Roquevert, Geneviève Page

Aventures

Dans ce classique film d'aventures français, Gérard Philipe est en pleine forme aux côtés de la belle Gina Lollobrigida.

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes

 

Leo the last

1969: Grande-Bretagne

de John Boorman

Comment un homme riche, voulant tromper son ennui, découvre par hasard une scène de ménage entre des Noirs fauchés. Il va s'intéresser à eux, puis à la vie de sa rue. Scandalisé par la misère, il sera forcé d'intervenir lui-même.

Avec Marcello Mastroïanni, Billie Whitelaw, Olenna Forster Jones, Louis Gossett Jr.

Comédie dramatique

Une étude de moeurs dans laquelle on découvre, peu à peu, un mélange de poésie et d'humour. Un univers inattendu et surprenant, avec un Mastroïanni étonnant.

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes

 

 

Affreux, sales et méchants

1976: Italie

de Ettore Scola

Un homme rêgne avec autorité sur sa famille. En équilibre sur une corde raide car ses enfants lorgnent sur son magot, indemnité percue pour la perte d'un oeil. Complots, empoisonnements, rien n'y fait. Et attention, la nuit, il ne dort que d'un oeil !

Avec Nino Manfredi, Francesco Anniballi, Maria Bosco, Giselda Castrini

Comédie

Une analyse sans détour de ce que peut être la déchéance humaine dans un milieu marginal. Tout l'art du cinéma italien apparait à nouveau dans la caméra d'Ettore Scola qui, à travers des scènes bouffonnes, en dit autant que dans des moments graves.

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes

 

Fitzcarraldo

1982 : RFA

de Werner Herzog

Un homme projette la construction d'un opéra en plein coeur de la forêt amazonienne.

Avec Klaus Kinski, Claudia Cardinale, José Lewgoy, Jean-Claude Dreyfus

Aventures

Une épopée qui retrace le combat insensé d'un homme contre la nature. Werner Herzog rend ainsi hommage aux rêveurs et autres comquérants de l'inutile.

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes

 

Rendez-vous

1985: France

de André Téchiné

Deux garçons accueillent dans leur appartement une jeune comédienne. Fascinée par l'un d'eux, être inquietant et possessif, elle refuse l'amour que lui voue l'autre. Un évènement tragique transformera cet attrait déchirant en véritable hantise.

Avec Juliette Binoche, Lambert Wilson, Jean-Louis Trintignant, Wadeck Stanczak, Dominique Lavanant

Drame

Même si on s'ennuit un peu dans cet univers si austère de Téchiné, on ne peut que reconnaître la qualité de la distribution et la performance des interprètes.

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes
César du meilleur espoir masculin (W Stanczak)

 

After hours

1985 : États-Unis

de Martin Scorsese

La nuit infernale d'un jeune informaticien, employé de banque et grand admirateur d'Henry Miller, dans le quartier bohême de Soho, à New York.

Avec Griffin Dunne, Rosanna Arquette, Verna Bloom

Comédie

Une comédie noire et ludique, d'un genre inhabituel chez Scorsese, qui fait une analyse subtile de l'angoisse. Une mise en scène très efficace.

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes

 

Les ailes du désir

1987: RFA

de Wim Wenders

Des anges s'intéressent au monde des mortels, ils entendent tout et voient tout, même les secrets les plus intimes. Chose inouïe, l'un d'entre eux tombe amoureux. Aussitôt, il devient mortel.

Avec Bruno Ganz, Peter Falk, Otto Sander

Fantastique

Une fable originale et aérienne, sorte de poème allégorique, dont l'excès de lyrisme et la mise en scène amère peuvent dérouter.

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes

 

 

The player

1992: États-Unis

de Robert Altman

Dans une Major Company d'Hollywood. Un responsable de production, arrogant et cynique, va en une seule journée se disculper d'un meurtre qu'il a pourtant commis, se débarrasser d'un collègue dangereux pour sa carrière et d'une assistante par trop amoureuse, et enfin séduire la femme de sa victime.

Avec Tim Robbins, Greta Scacchi, Fred Ward, Whoopi Goldberg, Peter Gallagher, Sydney Pollack, Andie MacDowell, Harry Belafonte, Gary Busey, Cher, James Coburn, John Cusack, Brad Davis, Peter Falk, Scott Glenn, Jeff Goldblum, Elliott Gould, Anjelica Huston, Jack Lemmon, Malcolm McDowell, Nick Nolte, Burt Reynolds, Julia Roberts, Bruce Willis

Comédie

Une plongée décapante dans le microcosme hollywoodien, avec un Tim Robbins cynique à souhait. Une impressionnante participation de stars du cinéma.

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes
Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (T.Robins)
BAFTA du meilleur réalisateur
BAFTA du meilleur scénario adapté

 

Fargo

1995: États-Unis

de Joel & Ethan Coen

En plein hiver, à Minneapolis. Endetté jusqu'au cou, un vendeur de voitures d'occasion fait appel à deux malfrats, pour qu'ils enlèvent son épouse. Il pourra ainsi partager avec les ravisseurs la rançon que son riche beau-père paiera pour la libération de sa fille. Mais les choses ne vont pas se dérouler comme prévu.

Avec William H. Macy, Frances McDormand, Steve Buscemi

Policier

Un polar à l'humour macabre, tiré d'un fait divers authentiquement glauque. Les comédiens, épatants, défendent une galerie de personnages singuliers.

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes
Oscar du meilleur scénario original
Oscar de la meilleure actrice (F.McDormand)
BAFTA du meilleur réalisateur

 

The barber: l'homme qui n'était pas là

2001 :Etats-Unis

de Joel Coen

Durant l'été 1949, dans une petite ville du nord de la Californie, un homme soupçonne sa femme de le tromper avec son patron. Un jour, il fait la rencontre d'un voyageur de commerce qui lui propose de faire fortune. Pour cela, il devra s'exercer au chantage et aux pratiques les plus illicites.

Avec Billy Bob Thornton, Frances McDormand, James Gandolfini

Policier

Un élégant film noir dans le style des années de gloire du genre, avec un Billy Bob Thornton remarquable de sobriété et de finesse.

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes
BAFTA de la meilleure photographie
David du meilleur film étranger

 

Mulholland drive

2001: États-Unis

de David Lynch

A Hollywood, durant la nuit, une jeune femme devient amnésique suite à un accident de voiture sur la route de Mulholland Drive. Elle fait la rencontre d'une actrice en devenir qui vient juste de débarquer à Los Angeles. Aidée par celle-ci, elle tente de retrouver la mémoire ainsi que son identité.

Avec Naomi Watts, Laura Harring, Justin Theroux

Comédie dramatique

Lynch entretient son aura de mystère avec ce déroutant rébut surréaliste, qui se dérobe à la compréhension et ouvre la voix à toutes les interprétations.

César du meilleur film étranger
Prix de la mise en scène au Festival de Cannes
BAFTA du meilleur montage

 

La maison des étrangers

1948: Etats Unis

de Joseph L. Mankiewicz

Dans la Petite Italie de New York. Un brillant avocat a été envoyé en prison sur la dénonciation d'un de ses frères jaloux de l'affection que lui portait leur père, modeste coiffeur devenu banquier. A sa sortie, malgré l'amour de sa femme qui le supplie de partir, il est bien décidé à se venger.

Avec Edward G. Robinson, Susan Hayward, Richard Conte

Drame

Un drame familial très prenant, dominé par la magnifique composition d'Edward G. Robinson.

Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (E. G. Robinson)

 

Viva Zapata

1951: Etats Unis

de Elia Kazan

Spolié par les riches propriétaires terriens, un groupe de péons part protester auprès du président Porfirio Diaz. Ce dictateur n'a que faire du bon droit des petits paysans. L'un d'eux, Emiliano Zapata, décide alors de prendre le maquis.

Avec Marlon Brando, Anthony Quinn, Jean Peters

Aventures

Un an après Un tramway nommé Désir, un nouveau grand rôle pour Marlon Brandon, magistral dans le personnage d'un chef révolutionnaire légendaire.

Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (M.Brando)
Oscar du meilleur acteur dans un second rôle (A.Quinn)
BAFTA du meilleur acteur dans un rôle principal (Marlon Brando)

 

Un homme est passé

1955: Etats Unis

de John Sturges

A la fin de la guerre, un manchot arrive dans une petite ville pour remettre au père d'un Japonais américain, qui lui a sauvé la vie, la médaille que son fils a gagnée avant de mourir. Il découvre que le père a été tué par les habitants dans un délire patriotique. Il affronte à son tour ces derniers et, malgré son bras unique, triomphe de leur racisme.

Avec Spencer Tracy, Robert Ryan, Lee Marvin, Ernest Borgnine

Aventures

Un polar au pays du western, qui repose sur un scénario bien conçu, et qui offre à Spencer Tracy un de ses plus beaux rôles.

Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (S.Tracy)

 

Aimez vous Brahms ?

1961: Etats Unis

de Anatole Litvak

Une femme est la maîtresse d'un homme qui veut préserver sa liberté et son indépendance. Insatisfaite, elle succombe aux avances d'un jeune américain.

Avec Ingrid Bergman, Yves Montand, Anthony Perkins, Pierre Dux, Jean-Pierre Cassel , Michèle Mercier

Comédie dramatique

Une jolie évocation, en images, du monde décrit par Sagan. L'intrigue amoureuse est le reflet d'une autopsie sentimentale, où le trio Bergman-Montand-Perkins est excellent.

Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (A.Perkins)

 

L’obsédé

1965: Grande Bretagne

de William Wyler

Un jeune employé de bureau, collectionneur de papillons, nourrit une passion éperdue pour une jolie étudiante. Tels les papillons, il la prend en filature et finit par l'enlever en la chloroformant. Il la séquestre dans une maison isolée et annonce à sa victime qu'aucun mal ne lui sera fait. Il la garde seulement pour lui.

Avec Terence Stamp, Samantha Eggar, Mona Washbourne

Thriller

Un huis clos morbide au suspense bien agencé. Une fascinante étude des jeux de pouvoir, dont l'interprétation est irréprochable.

Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (T.Stamp)
Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (S.Eggar)

 

Sacco et Vanzetti

1971: Italien

de Giuliano Montaldo

New York, 1920. Deux Italiens anarchistes sont arrêtés et accusés du meurtre de deux hommes, commis au cours d'un hold-up. Leur avocat démontre leur innocence mais le procureur et le juge développent une argumentation imprégnée de xénophobie et de paranoia antibolchevique. Le jury condamne à mort les deux Italiens.

Avec Gian Maria Volonte, Riccardo Cucciola, Cyril Cusack

Drame

La célèbre affaire des anarchistes Sacco et Vanzetti scrupuleusement racontée, et admirablement bien jouée. Des moments forts, intensifiés par la musique de Joan Baez.

Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (R.Cucciola)

 

Le retour

1978: Etats Unis

de Hal Ashby

L'histoire d'un vétéran de la guerre du Viêt-nam devenu tétraplégique.

Avec Jon Voight, Jane Fonda, Bruce Dern

Drame

Un rôle difficile pour Jane Fonda dans ce scénario où elle doit faire comprendre les ambiguïtés de l'amour. Entourée d'acteurs de qualité, elle y parvient magistralement.

Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (J.Voight)
Oscar du meilleur acteur (J.Voight)
Oscar de la meilleure actrice (J.Fonda)

 

Le syndrôme chinois

1979 : Etats Unis

de James Bridges

Deux journalistes enquêtent sur des incidents survenus dans une centrale atomique.

Avec Jane Fonda, Jack Lemmon, Michael Douglas

Catastrophe

Un film catastrophe pas comme les autres, puisqu'ici le suspense l'emporte sur le spectaculaire. Un film efficace et costant, qui dénonce les dangers de la politique nucléaire. Le récit est fort bien interprété grâce à la talentueuse Jane Fonda et l'étonnant Jack Lemmon.

Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (J.Lemmon)
BAFTA du meilleur acteur dans un rôle principal (J. Lemmon)
BAFTA de la meilleure actrice dans un rôle principal (J Fonda)

 

Le baiser de la femme araignée

1984 : Brésil

de Hector Babenco

Dans une prison d'Amérique du Sud, un homosexuel évoque chaque soir de vieux films romantiques. Son compagnon de cellule, un prisonnier politique, entre peu à peu dans cet univers fantasmagorique.

Avec William Hurt, Raul Julia, Sonia Braga

Comédie dramatique

Un huis-clos, d'apparence austère et forcément statique, mais qui repose sur la performance extraordinaire des deux comédiens. Les thèmes de la magie du cinéma, de l'identité sexuelle, du combat politique, sont traités avec beaucoup d'intelligence.

Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (W.Hurt)
Oscar du meilleur acteur (W.Hurt)
BAFTA du meilleur acteur dans un rôle principal (W Hurt)

 

Cyrano de Bergerac

1990: France

de Jean-Paul Rappeneau

Les aventures du célèbre et turbulent cadet de Gascogne, amoureux de sa cousine.

Avec Gérard Depardieu, Anne Brochet, Vincent Perez , Jacques Weber, Pierre Maguelon, Ludivine Sagnier, Sandrine Kiberlain

Comédie dramatique

Une réussite somptueuse que cette adaptation, où règnent rythme, humour et émotion, d'une des oeuvres les plus jouées dans le monde. Une extraordinnaire composition de Gérard Depardieu, superbement entouré. Un succès phénoménal, bien mérité.

César du meilleur film
César du meilleur réalisateur
César du meilleur acteur (G.Depardieu)
César du meilleur acteur dans un second rôle (J.Weber)
César de la meilleure musique de film
César des meilleurs décors
César des meilleurs costumes
César du meilleur son
Oscar de la meilleure création de costumes
Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (G.Depardieu)
BAFTA de la meilleure photographie
BAFTA des meilleurs costumes
BAFTA des meilleurs maquillages et coiffures
David du meilleur film étranger

 

Carrington

1994: Grande Bretagne

de Christopher Hampton

L'amitié ambigue entre un écrivain homosexuel et une artiste peintre, alors que la Première Guerre mondiale fait rage en Europe.

Avec Jonathan Pryce, Emma Thompson, Rufus Sewell

Comédie dramatique

Une oeuvre soignée, qui pêche un peu par son classissisme. Mais l'histoire demeure belle et singulière.

Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (J.Pryce)
Prix du jury (Cannes)

 

Le huitième jour

1996: France / Belgique

de Jaco Van Dormael

Un homme seul se voue sept jours sur sept à son travail. Tout va basculer quand il va rencontrer un mongolien, qui vit dans l'instant. Ces deux êtres que tout oppose vont devenir inséparables.

Avec Daniel Auteuil, Pascal Duquenne, Miou-Miou, Henri Garcin

Comédie dramatique

Une belle apologie de la différence, qui évite l'écueil d'émotion "forcée" grâce à une réalisation équilibrée entre réel et imaginaire, gravité et humour. L'interprétation est excellente.

Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (D.Auteuil & P.Duquenne)

 

My name is Joe

1998: Grande Bretagne

de Ken Loach

Un ancien alcoolique au chômage, débordant d'énergie, consacre une grande partie de son temps à la plus mauvaise équipe de football de Glasgow. Il rencontre bientôt une assistante sociale qui se dévoue totalement à son travail. Après cette première rencontre quelque peu orageuse, ils tombent amoureux l'un de l'autre.

Avec Peter Mullan, Gary Lewis, Anne-Marie Kennedy

Comédie dramatique

Ce savant dosage des scènes cocasses et douloureuses à la fois dans la grisaille des banlieues témoigne une fois encore de la tendresse que porte Ken Loach aux déshérités.

Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (P.Mullan)

 

In the mood for love

1999: Chine

de Wong Kar-Wai

Hong Kong, 1962. Un homme et une femme apprennent que leurs époux respectifs ont une liaison. Cette découverte les choque mais les rapproche. Il semble n'y avoir aucune possibilité pour eux de vivre une relation amoureuse. Mais la retenue, les réserves émotionnelles de la femme hantent l'homme qui sent ses sentiments changer.

Avec Tony Leung Chiu Wai, Maggie Cheung, Rebecca Pan

Comédie dramatique

Une valse-hésitation entre deux amants qui ne s'abandonneront jamais au désordre de la passion. Un roman photo un peu suranné.

César du meilleur film étranger
Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (T.L.Chiu Wai)

 

La pianiste

2001: France / Autriche

de Michael Haneke

Une honorable professeur de piano au Conservatoire de Vienne, menant une vie de célibataire endurcie chez sa vieille mère possessive, laisse libre cours à sa sexualité débridée. Jusqu'au jour où un élève tombe amoureux d'elle. De cette affection naît une relation troublante, mouvementée et perverse entre le maître et son disciple.

Avec Isabelle Huppert, Benoît Magimel, Annie Girardot

Comédie dramatique

Haneke peint avec violence les passions extrèmes de ses personnages. Le trio d'acteurs est excellent.

César de la meilleure actrice dans un second rôle (A.Girardot)
Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes (B.Magimel)
Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (I.Huppert)
Grand Prix (Cannes)

 

Au-delà des grilles

1948 : France / Italie

de René Clément

Un homme rencontre dans Gênes une serveuse de restaurant. Celle ci a une petite fille dont la jalousie est proche de la haine. Et cela ne peut finir bien.

Avec Jean Gabin, Isa Miranda, Andrea Checchi

Drame

Une intrigue solide et une mise en scène rigoureuse pour ce film d'après-guerre.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (I.Miranda)
Oscar du meilleur film en langue étrangère

 

Histoire de détective

1951: Etats Unis

de William Wyler

Un inspecteur du 21e district de New York doit démêler une ténébreuse affaire de vol.

Avec Kirk Douglas, Eleanor Parker , Lee Grant

Policier

De bons acteurs dans ce huis clôt (un commissariat de police dans lequel défilent les délinquants). On pourra reprocher quelques longueurs.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (L.Grant)

 

Une femme en enfer

1955: Etats Unis

de Daniel Mann

La décheance d'une vedette de Broadway et de Hollywood, victime de l'alcoolisme, après un chagrin d'amour.

Avec Susan Hayward, Jo Van Fleet, Richard Conte, Eddie Albert, Don Taylor

Drame

Une biographie filmée avec un certain savoir-faire, dominée par la magnifique composition de Susan Hayward.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (S.Hayward)
Oscar de la meilleure création de costumes

 

 

Les chemins de la haute ville

1959: Grande Bretagne

de Jack Clayton

Un fils d'ouvrier, voulant réussir socialement, séduit la fille d'un riche industriel anglais et délaisse la femme qu'il aime.

Avec Laurence Harvey, Simone Signoret, Heather Sears

Comédie dramatique

Une satire sociale à travers le portrait d'un arriviste. Une liberté de ton qui fit réagir à l'époque. Simone Signoret excellente.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (S.Signoret)
Oscar du meilleur scénario adapté
Oscar de la meilleure actrice (S.Signoret)
BAFTA du meilleur film
BAFTA de la meilleure actrice dans un rôle principal (S. Signoret)

 

Jamais le dimanche

1959: Grèce

de Jules Dassin

Un intellectuel américain, en visite à Athènes, déplore le déclin de la civilisation grecque, incarné à ses yeux par la plus célèbre prostituée du Pirée.

Avec Melina Mercouri, Jules Dassin, Titos Vandis

Comédie dramatique

Une version grecque de Pygmalion, sur le rythme infernal du sirtaki et des coups de gueule de Melina Mercouri. Un mélo bon enfant, avec une bonne humeur constante.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (M.Mercouri)

 

Moderato cantabile

1960: France

de Peter Brook

La femme d'un industriel d'une petite ville du Bordelais s'ennuie. Seul son fils l'occupe. Un jour, pendant que l'enfant étudie une sonatine au piano, on entend un cri épouvantable. Une femme vient d'être assassinée. A cette occasion elle fait la connaissance d'un jeune ouvrier qu'elle va bientôt aimer.

Avec Jeanne Moreau, Jean-Paul Belmondo, Didier Haudepin

Drame

Un drame minimaliste et ardu. Une adaptation du roman de Duras, portée par deux interprètes de choix.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (J.Moreau)

 

La Ciociara

1960: Italie

de Vittorio De Sica

Italie, été 1943: une jeune veuve fuit la capitale pour son village natal de la Ciociara.

Avec Sophia Loren, Jean-Paul Belmondo, Raf Vallone, Renato Salvatori

Comédie dramatique

De Sica mèle habiliement les scènes dramatiques et humoristiques. Belmondo dans un rôle très curieux.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (S.Loren)

 

Le lit conjugal

1963: Italie

de Marco Ferreri

Un célibataire quadragenaire épouse une belle femme. Mais l'appétit sexuel de sa jeune femme viendra à bout de sa santé. Une fois qu'elle sera enceinte, il sera relégué dans un coin de la maison.

Avec Marina Vlady, Ugo Tognazzi

Comédie

Une fable sarcastique, qui fit scandale à l'époque, censurée même, avant d'être présentée au Festival de Cannes. Marco Ferreri y maltraite allègrement l'institution du mariage, et la bourgeoisie confite en bigoterie.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (M.Vlady)

 

Les violons du bal

1974: France

de Michel Drach

L'enfance du réalisateur à Paris pendant l'Occupation.

Avec Jean-Louis Trintignant, Marie-José Nat, David Drach, Nathalie Roussel

Comédie dramatique

Une conjugaison confuse entre images du passé en couleurs et du présent en noir et blanc. Un récit autobiographique parfois déroutant.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (M.J. Nat)

 

Lenny

1974: Etats Unis

de Bob Fosse

La vie du comique américain Lenny Bruce, provocateur et drogué, qui défraya la chronique dans les années 1960.

Avec Dustin Hoffman, Valerie Perrine, Jan Miner

Comédie dramatique

Dustin Hoffman, toujours excellent interprète, sait rendre à la perfection l'humour noir de Lenny Bruce. La dénonciation d'une société hypocrite qui se voile la face devant ses réalités sexuelles et raciales. Un film provocateur qui a choqué l'Amérique.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (V.Perrine)

 

L'héritage

1976: Italie

de Mauro Bolognini

Rome, années 1880. Un boulanger décide un jour d'arrêter son four pour vivre de ses rentes et d'abandonner à son sort sa descendance... Mais ses trois enfants, élevés dans le culte de l'argent, sont bien décidés à toucher cet héritage.

Avec Anthony Quinn, Dominique Sanda, Fabio Testi

Drame

Une oeuvre à la fois féroce et raffinée, qui brose un portrait de femme vénéneuse (Dominique Sanda est fascinante) sur fond description virulente de la petite bourgeoisie italienne.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (D.Sanda)

 

 

Norma Rae

1978: Etats Unis

de Martin Ritt

Dans une petite ville du sud des Etats-Unis, une ouvrière du textile se lance, aux côtés d'un délégué syndical de New York, dans un combat contre le patronat et ce malgré l'hostilité générale.

Avec Sally Field, Beau Bridges, Ron Leibman

Comédie dramatique

Un beau portrait de femme, pour lequel Sally Field fait une composition magistrale.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (S.Field)
Oscar de la meilleure actrice (S.Fields)

 

Quartet

1980: Grande Bretagne

de James Ivory

Un jeune couple bohème, vivent dans l'insouciance du Montparnasse des années 20. Jusqu'au jour ou le garçon se fait arrêter pour recel d'oeuvres d'art. La fille est alors recueillie par un couple de mécènes anglais, bien connu des milieux artistiques.

Avec Isabelle Adjani, Alan Bates, Maggie Smith, Anthony Higgins, Suzanne Flon


Comédie dramatique

Une évocation ironique du Paris mondain des années folles. La reconstitution est soignée et les comédiens irréprochables, même si l'ensemble souffre de longueurs.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (I.Adjani)

 

 

Possession

1981: France

de Andrzej Zulawski

Rentrant de voyage, un homme retrouve son épouse sur le point de le quitter. Il la fait suivre par un détective privé qui est assassiné dans des conditions particulièrement horribles.

Avec Isabelle Adjani, Sam Neill, Margit Carstensen , Heinz Bennent

Zulawski offre une fois encore un cinéma complètement inaccessible.

César de la meilleure actrice (I.Adjani)
Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (I.Adjani)

 

Un monde à part

1988: Grande-Bretagne

de Chris Menges

Afrique du Sud en 1963, en plein apartheid. Pour une adolescente de treize ans, le réveil à la vie est brutal: parents incarcérés, ami noir assassiné, abandon de ses meilleures amies blanches...

Avec Jodhi May, Jeroen Krabbe, Barbara Hershey, Tim Roth, Linda Mvusi

Drame

C'est sa véritable histoire que la jeune scénariste Shawn Slova raconte dans ce beau film, évocation très réussie de la lutte contre l'apartheid telle qu'elle pouvait être menée au début des années 60.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (B.Hershey, J.May & & L.Mvusi)
Grand Prix (Cannes)
BAFTA du meilleur scénario original

 

La colline des hommes perdus

1965: Grande Bretagne

de Sidney Lumet

Durant la Seconde Guerre mondiale, un camp disciplinaire situé en Libye accueille cinq hommes et un sous-officier. Un terrible et très cruel sergent est chargé d'en faire de "vrais soldats".

Avec Sean Connery, Harry Andrews, Ian Bannen

Guerre

Une virulente dénonciation de l'oppression et du totalitarisme. Une oeuvre lucide, dense et courageuse. Sean Connery incarne un personnage avec une réelle grandeur tragique.

Prix du scénario au Festival de Cannes
BAFTA de la meilleure photographie (noir et blanc)

 

The Sugarland express

1974: Etats Unis

de Steven Spielberg

Un individu s'apprête à être libéré de prison. Mais sa femme l'incite à s'évader pour aller récuperer leur enfant dans la ville de Sugarland. S'engage alors une course poursuite effrénée entre le duo, qui prend en otage un policier, et les autorités.

Avec Goldie Hawn, Ben Johnson, William Atherton, Michael Sacks

Action

Le premier film de Steven Spielberg, qui s'est inspré d'un fait divers authentique pour orchestrer avec une maestria déjà évidente cette cavale éperdue, doublée d'une réflexion sur les débordements de l'information-spectacle.

Prix du scénario au Festival de Cannes

 

Grosse fatigue

1994: France

de Michel Blanc

Quand la célébrité devient un cauchemar pour une vedette qui tout à coup, sans comprendre, reçoit gifles et coups de poing à la place des demandes d'autographes...

Avec Michel Blanc, Carole Bouquet, Philippe Noiret, Marie-Anne Chazel , Charlotte Gainsbourg, Josiane Balasko, Gérard Jugnot; Thierry Lhermitte, Roman Polanski, Mathilda May, David Hallyday, Christian Clavier, Bernard Farcy

Comédie

Sur une idée de Bertrand Blier, dont on reconnait la marque caustique dans les dialogues et la construction gigogne, une extravagante aventure basée sur une fable grinçante et tonique sur les aléas de la célébrité.

Prix du scénario au Festival de Cannes

 

Un héros très discret

1996: France

de Jacques Audiard

Dans l'époque trouble et confuse de l'hiver 1944-1945, à Paris, un homme qui n'a pas participé à la guerre va se faire passer pour un héros en s'inventant une vie admirable. A force de mensonge, il va construire par omissions et allusions un personnage hors du commun.

Avec Mathieu Kassovitz, Anouk Grinberg, Sandrine Kiberlain, Albert Dupontel, Jean-Louis Trintignant, François Berléand

Comédie dramatique

Un récit ironique, caustique, mais lucide sur l'imposture, mais aussi sur l'attitude prfois glorieuse des Français sous l'Occupation. Par son jeu distancié et ambigü, Mathieu Kassovitz est très à l'aise dans son personnage d'opportuniste mythomane.

Prix du scénario au Festival de Cannes

 

Sweet sixteen

2002: Grande Bretagne

de Ken Loach

Alors que sa mère doit être libérée de prison pour son anniversaire, un adolescent rêve d'une famille comme il n'en a jamais eue. Il veut un foyer, un endroit sûr pour sa mère, sa soeur Chantelle et lui-même. Encore faut-il trouver de l'argent. Avec ses amis, il monte quelques combines, mais les ennuis ne vont pas tarder à commencer...

Avec Martin Compston, Michelle Coulter, Annmarie Fulton

Comédie dramatique

Ken Loach, de nouveau à son meilleur niveau, signe un bouleversant portrait d'adolescent.

Prix du scénario au Festival de Cannes

 

Punch-drunk love

2003: Etats Unis

de Paul Thomas Anderson

Un trentenaire, timide et complexé, passe le plus clair de son temps à collectionner les bons d'achat d'une marque de gâteaux. Accaparé depuis sa plus tendre enfance par ses sept harpies de soeurs, il n'a jamais eu le temps de faire sa vie, ni de tomber amoureux. Un jour l'une elles lui organise un rendez-vous avec une troublante jeune femme...

Avec Adam Sandler, Emily Watson, Philip Seymour Hoffman

Comédie

Un réjouissant concert d'images et d'émotions, intelligent et bien fait.

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes

 

Les invasions barbares

2002: Canada

de Denys Arcand

Rappelé d'urgence à Montréal par sa mère, un homme revient de Londres pour l'aider et soutenir son père à l'hôpital. Il ramène aussi au chevet de celui-ci la joyeuse bande qui a marqué son passé : parents, amis et anciennes maîtresses.

Avec Rémy Girard, Stéphane Rousseau, Dorothée Berryman; Louise Portal ; Dominique Michel ; Yves Jacques

Comédie dramatique

On retrouve tous les héros du "Déclin de l'empire américain" dans cette suite réussie, à l'humour noir ravageur et aux dialogues désopilants.

Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes (S.Eggar)
Prix du scénario au Festival de Cannes
César du meilleur film
César du meilleur réalisateur
César du meilleur scénario original ou adaptation
César du meilleur acteur dans un second rôle (Stéphane Rousseau)
Oscar du meilleur film en langue étrangère
David du meilleur film étranger

 

Comme une image

2004: France

de Agnès Jaoui

Une fille de vingt ans aimerait tellement se trouver belle, au moins dans le regard de son père, éditeur, qui regarde peu les autres, parce qu'il se regarde beaucoup lui-même et qu'il se sent vieillir... Un écrivain doute de ne jamais rencontrer le succès; sa femme, professeur de chant, croit en son talent, mais doute du sien et de celui de son élève.

Avec Marilou Berry, Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri ; Laurent Grévill

Comédie dramatique

Cette sixième collaboration du couple Jaoui-Bacri est une nouvelle réussite. Les répliques sont percutantes, les personnages finement esquissés, et les acteurs bien entendu excellents. Marilou Berry, fille de Josiane Balasko, y révèle un talent prometteur.

Prix du scénario au Festival de Cannes