Les bas-fonds

1936: France

de Jean Renoir

Un baron surprend un jour chez lui un cambrioleur. Ils sympathisent et celui ci entraine le baron, qui finit de dilapider sa fortune, dans son repaire, bouge infame, où règne un sordide receleur...

Avec Jean Gabin, Louis Jouvet, Vladimir Sokoloff, Suzy Prim, Robert Le Vigan

Drame

Une adaptation du roman de Maxime Gorki, transposé sur les bords de la Marne. Quelques moments forts, marqués par la présence de Jean Gabin et Louis Jouvet.

Prix Louis-Delluc

 

Le journal d'un curé de campagne

1950: France

de Robert Bresson

A sa sortie du séminaire, un jeune prêtre intègre sa première paroisse : d'Ambricourt.Mais il se heurte très vite à l'hostilité de ses ouailles. Accusé par le village d'être alcoolique,alors qu'il souffre sans le savoir d'un cancer à l'estomac qui l'empêche peu à peu de s'alimenter, il meurt loin du village, chez l'un de ses amis prêtre défroqué.

Avec Claude Laydu, Antoine Balpétré, Jean Danet

Drame

Une aventure spirituelle délicate et intimiste, accentuée par le noir et blanc. L'austérité de l'ensemble (interprétation, mise en scène) peut rebuter.

Prix Louis-Delluc
Prix Méliès du meilleur film français

 

Les grandes manœuvres

1955: France

de René Clair

Sûr de son charme, un soldat en garnison parie avec ses camarades qu'il est capable de séduire la première femme qui passe, avant les grandes manoeuvres. Il met son plan en oeuvre et tombe amoureux de la jeune modiste choisie au hasard.

Avec Gérard Philipe, Michèle Morgan, Jean Desailly, Pierre Dux, Jacques Fabbri, Jacques François, Yves Robert, Brigitte Bardot, Lise Delamare, Jacqueline Maillan, Magali Noël, Simone Valère, Dany Carrel, Claude Rich

Comédie dramatique

Une mise en scène pétillante, et le charme du couple Michèle Morgan - Gérard Philipe.

Prix Louis-Delluc
Prix Méliès du meilleur film français
David du meilleur film étranger

 

Ascenseur pour l'échafaud

1957: France

de Louis Malle

Un homme assassine son patron avec l'aide de sa femme dont il est l'amant. Voulant supprimer un indice compromettant, il se retrouve bloqué dans l'ascenseur qui l'emporte sur les lieux du crime.

Avec Jeanne Moreau, Maurice Ronet, Georges Poujouly, Lino Ventura, Charles Denner, Hubert Deschamps

Drame

Un huis clos suffocant. Louis Malle signait ici un film d'une grande qualité, servi par des acteurs impeccables.

Prix Louis-Delluc

 

 

La vie de château

1965: France

de Jean-Paul Rappeneau

Il ne faudra rien moins qu'un commandant allemand amoureux de la châtelaine et d'un parachutiste de l'armée de libération tombé du ciel pour réveiller un château, endormi dans l'ennui, situé non loin des plages du débarquement.

Avec Philippe Noiret, Catherine Deneuve, Pierre Brasseur , Henri Garcin

Comédie

Premier film de Jean Paul Rappeneau, qui fut une réussite. Dialogues pétillants, situations cocasses et admirable interprétation.

Prix Louis-Delluc

 

La guerre est finie

1966: France

de Alain Resnais

De retour de mission à Paris dans les années soixante, un communiste espagnol est en proie au scepticisme. Il part à la recherche d'un camarade qui risque d'être arrêté s'il se rend en Espagne et se rend compte qu'il a disparu.

Avec Yves Montand, Ingrid Thulin, Geneviève Bujold, Michel Piccoli, Laurence Badie, Jean Bouise, Bernard Fresson, Paul Crauchet, Jacques Rispal

Drame

Alain Resnais s'interroge sur les raisons d'être d'un combat idéologique voué à l'échec. Une oeuvre difficilement abordable, éloignée de toute propagande, et qui offre à Yves Montand son premier personnage "engagé".

Prix Louis-Delluc
Prix Méliès du meilleur film français

 

Benjamin ou les mémoires d'un puceau

1967: France

de Michel Deville

Un garçon de dix-sept ans élevé dans la solitude et l'ignorance du monde est envoyé chez sa tante. Il y découvre non sans un certain émerveillement toute une société de jolies femmes et de galants hommes occupés par les jeux de l'amour...

Avec Pierre Clémenti, Michèle Morgan, Catherine Deneuve, Michel Piccoli, Jacques Dufilho

Comédie

Pétillant, léger, plaisir des yeux et de l'esprit, marivaudages dans un cadre de fêtes galantes, ce "Benjamin" a remporté un certain succès.

Prix Louis-Delluc

 

Le genou de Claire

1970: France

de Éric Rohmer

Près d'Annecy, un attaché d'ambassade de trente-cinq ans va se laisser séduire par une adolescente, dont il admire les genoux.

Avec Jean-Claude Brialy, Laurence de Monaghan, Aurora Cornun , Fabrice Luchini

Comédie dramatique

Un conte moral, un peu langoureux, qui propose une interrogation mélancolique sur l'amour. Les dialogues sont assez subtils.

Prix Louis-Delluc
Prix Méliès du meilleur film français

 

La gifle

1974 : France

de Claude Pinoteau

Tout va mal pour un professeur de géographie à Paris. Il démissionne après avoir frappé deux policiers. Sa femme l'a plaqué il y a huit ans et sa maîtresse est sur le point de le faire. Sa fille veut abandonner ses études et échoue à ses examens. Suite à cette nouvelle, il la gifle...

Avec Lino Ventura, Annie Girardot, Isabelle Adjani, Francis Perrin, Michel Aumont, Xavier Gélin, Nathalie Baye, Nicole Courcel, Georges Wilson

Comédie

Un ton original. Une comédie sympathique bien menée et bien interprétée. Une bonne distribution, des dialogues excellents de Jean Loup Dabadie, de l'humour.

Prix Louis-Delluc

 

Cousin, cousine

1975: France

de Jean-Charles Tacchella

Lors de rencontres familiales, la tendresse naît entre une jeune femme et son cousin. Cette liaison va déconcerter la famille et désorganiser leurs foyers respectifs.

Avec Marie-Christine Barrault, Victor Lanoux, Guy Marchand, Marie-France Pisier, Ginette Garcin, Popeck, Alain Doutey

Comédie

Une comédie douce-amère assez divertissante, avec son lot d'émotion une certaine finesse psychologique.

César de la meilleure actrice dans un second rôle (M.F.Pisier)
Prix Louis-Delluc

 

Diabolo menthe

1977 : France

de Diane Kurys

Septembre 1963, la rentree des classes. Deux jeunes soeurs vont être confrontées à une double évolution: la leur et celle d'un monde en pleine effervescence.

Avec Eléonor Klarwein, Odile Michel, Coralie Clement, Anouk Ferjac, Yves Rénier, Dora Doll, Tsilla Chelton, Dominique Lavanant, Marthe Villalonga

Comédie

Diane Kurys réalisait là son premier film, nourri de ses expériences d'adolescente.

Prix Louis-Delluc

 

L'argent des autres

1978 : France

de Christian de Chalonge

Un fondé de pouvoir dans une importante banque parisienne est impliqué malgré lui dans un scandale financier.

Avec Michel Serrault, Claude Brasseur, Jean-Louis Trintignant, Catherine Deneuve, François Perrot, Umberto Orsini, Raymond Bussières

Comédie dramatique

Trintignant joue tout en nuances son rôle d'homme confiant broyé par le pouvoir et l'argent. Malgré une distribution brillante, le film n'est pas toujours captivant, le manque d'action le rendant quelque peu ennuyeux.

Prix Louis-Delluc

 

Un étrange voyage

1981 : France

de Alain Cavalier

Une femme a mysterieusement disparu dans un train entre Troyes et Paris. Son mari accompagne de sa fille partent à sa recherche.

Avec Jean Rochefort, Camille de Casabianca

Comédie dramatique

Un film intimiste qui dépeint les rapports affectifs entre un père et sa fille. Peu d'intrigue, plutôt décevant.

Prix Louis-Delluc

 

Une étrange affaire

1981 : France

de Pierre Granier-Deferre

Un jeune publicitaire se voit confier de plus en plus de responsabilités par son nouveau directeur. A tel point que, délaissant sa femme, celle ci finit par le quitter.

Avec Michel Piccoli, Gérard Lanvin, Nathalie Baye, Jean-Pierre Kalfon, Jean-François Balmer

Comédie dramatique

Excellent sujet sur l'aliénation de l'homme et l'exercice du pouvoir. Les acteurs sont convaincants (l'interprétation de Gérard Lanvin est poarticulièrement excellente). Même si le scénario est parfois mal construit, le dénouement est cependant inattendu, et l'ensemble reste remarquable, avec un Michel Piccoli détestable à souhait.

César de la meilleure actrice dans un second rôle (N.Baye)
Prix Louis-Delluc

 

À nos amours

1983 : France

de Maurice Pialat

Une fille de quinze ans découvre avec lucidité et une certaine amertume que ce qu'elle aime faire avec les hommes, c'est l'amour et rien d'autre. Le reste ne serait-il qu'ennui ou illusion ?

Avec Sandrine Bonnaire, Evelyne Ker, Dominique Besnehard , Pierre-Loup Rajot, Cyril Collard, Maurice Pialat

Comédie dramatique

Maurice Pialat apporte à tous ses films un ton très personnel, que l'on aime ou pas. Ici, le ton est grave: une famille déchirée, une adolescente désespérée.

César du meilleur film
César du meilleur espoir féminin (S Bonnaire)
Prix Louis-Delluc

 

La diagonale du fou

1984 : Suisse/France

de Richard Dembo

A Genève, deux hommes se mesurent l'un à l'autre, lors du championnat du monde d'échecs. Ils sont tous deux Russes, mais l'un d'eux est un dissident qui passe à l'Ouest.

Avec Michel Piccoli, Alexandre Arbatt, Liv Ullmann, Leslie Caron, Jean-Hugues Anglade, Michel Aumont, Daniel Olbrychski

Comédie dramatique

Un double affrontement: à la fois les échecs, et le clivage Est/Ouest. Une parabole politique, un peu pompeuse, mais les acteurs sont convaincants.

Prix Louis-Delluc
Oscar du meilleur film en langue étrangère
César du meilleur premier film

 

L'effrontée

1985 : France

de Claude Miller

Une adolescente de treize ans, en a terminé avec l'enfance et si elle sait ce qu'elle ne veut plus être, elle ne sait pas encore ce qu'elle veut devenir. L'adoration que lui voue sa petite voisine de six ans, l'agace, et elle est fascinée par une enfant prodige et pianiste surdouée qui a le même âge qu'elle.

Avec Charlotte Gainsbourg, Bernadette Lafont, Jean-Claude Brialy , Jean-Philippe Ecoffey, Simon de La Brosse

Comédie

On découvrait pour la première fois Charlotte Gainsbourg avec tous les espoirs d'une jeune comédienne pleine de talent. Un scénario simple; un film qui vaut surtout pour ses dialogues et son interprétation. Un agréable divertissement.

César de la meilleure actrice dans un second rôle (B.Lafont)
César du meilleur espoir féminin (C Gainsbourg)
Prix Louis-Delluc

 

La lectrice

1988 : France

de Michel Deville

Une jeune femme aime tellement la lecture qu'elle décide d'en faire son métier, en devenant lectrice à domicile.

Avec Miou-Miou, Brigitte Catillon; Regis Royer, Patrick Chesnais, Maria Casarès, Pierre Dux

Comédie dramatique

Intéressante variation sur le mot et l'image, sur le réel et l'imaginaire.

César du meilleur acteur dans un second rôle (P.Chesnais)
Prix Louis-Delluc

 

Un monde sans pitié

1989 : France

de Éric Rochant

Un monde sans pitié, celui des jeunes hommes, des jeunes filles qui vivent l'aube des années quatre-vingt-dix. Un monde où semble-t-il il ne reste plus que l'amour comme unique aventure.

Avec Hippolyte Girardot, Mireille Perrier, Yvan Attal

Comédie dramatique

Une étrange fraîcheur et un goût de liberté naturelle dans le ton et dans les images. Hippolyte Girardot impose, avec désinvolture, un personnage moderne, lucide et représentatif d'une certaine jeunesse actuelle. Pour son premier film, Eric Rochant synthétise tout l'esprit d'une génération.

Prix Louis-Delluc
César du meilleur espoir masculin (Y Attal)
César du meilleur premier film

 

Le petit criminel

1990 : France

de Jacques Doillon

L'histoire simple d'un garçon à l'abandon qui découvre qu'il a une soeur, commet un vol, braque un policier et cherche à se faire aimer.

Avec Richard Anconina, Gérald Thomassin, Clotilde Courau

Comédie dramatique

Le monde singulier de Jacques Doillon, avec une absence quasi-totale de réalisme au profit de l'émotion pure. Richard Anconina dans un rôle difficile de flic fragile. Gérard Thomassin excellent.

Prix Louis-Delluc
César du meilleur espoir masculin (G Thomassin)

 

Le mari de la coiffeuse

1990 : France

de Patrice Leconte

L'histoire d'un jeune garcon dont le rêve est d'épouser une coiffeuse.

Avec Jean Rochefort, Anna Galiena, Michèle Laroque, Ticky Holgado

Comédie

Cette histoire insolite, au motif mince comme un fil, parvient à dégager un charme subtil grâce à la mise en scène délicate de Patrice Leconte, qui procède par touches sensibles nimbées d'érotisme. La présence capiteuse d'Anna Galiena et l'humour en demi-teinte de Jean Rochefort en sont les atouts maîtres.

Prix Louis-Delluc

 

Tous les matins du monde

1990 : France

de Alain Corneau

L'histoire de M. de Sainte Colombe, homme farouche et sombre, grand maitre de la viole de gambe et professeur de Marin Marais, prestigieux musicien de Louis XIV.

Avec Gérard Depardieu, Jean-Pierre Marielle, Anne Brochet, Guillaume Depardieu, Michel Bouquet, Myriam Boyer

Comédie dramatique

Alain Corneau ne nous a pas habitué au manque d'action dans ses films. Pourtant, il signe ici une oeuvre d'une grande beauté, remarquable de maîtrise. Une atmosphère de tranquilité, dominée par des comédiens inspirés comme Depardieu et Marielle.

Prix Louis-Delluc
César du meilleur film
César de la meilleure actrice dans un second rôle (A.Brochet)
César de la meilleure musique de film
César de la meilleure photographie

 

Le petit prince a dit

1992 : France

de Christine Pascal

Un homme divorcé apprend que sa fille a une tumeur cérébrale et qu'il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre. Il l'enlève et part avec elle sur les routes, découvrant à ses côtés des valeurs oubliées.

Avec Anémone, Richard Berry, Marie Kleiber

Drame

Toute la richesse du scénario sur ce sujet délicat, qui pouvait donner lieu à un excès de sensiblerie, réside dans sa sobriété, sa pudeur, et sa lucidité. Il en résulte une profonde émotion, renforcée par le rôle bouleversant de la petite Marie Kleiber. Richard Berry est excellent.

Prix Louis-Delluc

 

Smoking

1993 : France

de Alain Resnais

Une série de personnages dans un petit village du Yorkshire nous proposent plusieurs versions de leur vie.

Avec Sabine Azéma, Pierre Arditi, Peter Hudson

Comédie dramatique

Déclinant, à partir d'une situation donnée, toutes les intrigues possibles, Alain Rsnais manipule destins et personnages dans un jeu de hasard très subtil, où Sabine Azéma et Pierre Arditi tiennent tous les rôles. Le ton passe aisément (et agréablement) du tragique au comique.

César du meilleur film
César du meilleur réalisateur
César du meilleur scénario original ou adaptation
César du meilleur acteur (P.Arditi)
César des meilleurs décors
Prix Louis-Delluc
Prix Méliès du meilleur film français

 

No smoking

1993 : France

de Alain Resnais

Une série de personnages dans un petit village du Yorkshire nous proposent plusieurs versions de leur vie.

Avec Sabine Azéma, Pierre Arditi, Peter Hudson

Comédie dramatique

Pris dans le jeu du premier épisode Smoking, on se passionne vite de ces nouvelles intrigues, et des manipulations des destins des personnages. On notera à nouveau la totale maîtrise des interprètes.

César du meilleur film
César du meilleur réalisateur
César du meilleur scénario original ou adaptation
César du meilleur acteur (P.Arditi)
César des meilleurs décors
Prix Louis-Delluc
Prix Méliès du meilleur film français

 

Les roseaux sauvages

1994 : France

de André Téchiné

En 1962, en pleine guerre d'Algérie, alors que les attentats OAS se multiplient, l'intrusion d'un garcon pied-noir exilé va bouleverser la vie paisible de l'internat du lycée où il est accueilli.

Avec Elodie Bouchez, Gaël Morel, Stéphane Rideau

Comédie dramatique

L'un des films les plus personnels d'André Téchiné, qui traite avec énormément de pudeur, de justesse et de spontanéité les interrogations d'une génération. Un film émouvant.

Prix Louis-Delluc
César du meilleur film
César du meilleur réalisateur
César du meilleur espoir féminin (Élodie Bouchez)

 

Nelly et M. Arnaud

1995 : France

de Claude Sautet

La rencontre entre une jeune femme en instance de divorce et désargentée et un vieux monsieur à l'aise et retiré des affaires.

Avec Emmanuelle Béart, Michel Serrault, Jean-Hugues Anglade, Michael Lonsdale, Claire Nadeau, Michèle Laroque, Charles Berling

Comédie dramatique

Le face à face Emmanuelle Béart - Michel Serrault est l'atout principal de ce film, aux variations sur le non-dit, le secret, la félure, le silence et l'indécision.

César du meilleur réalisateur
César du meilleur acteur (M.Serrault)
Prix Louis-Delluc
David du meilleur film étranger

 

On connaît la chanson

1997 : France

de Alain Resnais

Les chassés croisés amoureux et les confidences de quelques personnages singuliers.

Avec Sabine Azéma, Pierre Arditi, André Dussollier, Lambert Wilson, Jean-Pierre Darroussin, Jean-Pierre Bacri, Agnès Jaoui, Jane Birkin , Claire Nadeau

Film musical

Un film très fantaisiste, qui traque les faux semblants et l'hypocrisie tout en survolant soixante ans de chansons d'amour françaises. Les comédiens sont au diapason, même si on peut avoir du mal à accepter le principe du play-back.

César du meilleur film
César du meilleur scénario original ou adaptation
César du meilleur acteur (A.Dussolier)
César du meilleur acteur dans un second rôle (J.P.Bacri)
César de la meilleure actrice dans un second rôle (A.Jaoui)
César du meilleur montage
Prix Louis-Delluc
Prix Méliès du meilleur film français

 

L'ennui

1998 : France

de Cédric Kahn

Un professeur de philosophie, en pleine dépression, rencontre une jeune fille avec qui il va vivre, entre pureté et indifference, une passion charnelle et orageuse. Son ancienne compagne devient une confidente un peu cruelle et la spectatrice privilégiée de cette passion qui détruit une à une ses certitudes.

Avec Charles Berling, Sophie Guillemin, Robert Kramer, Arielle Dombasle

Drame

Adaptant le roman d'Alberto Moravia, Cédric Kahn sait trouver le ton pour dépeindre cette passion irrémédiablement vouée à l'échec. Sophie Guillememin y fait une étonnante performance, et Charles Berling est excellent dans son rôle de maniaco-dépressif.

Prix Louis-Delluc

 

Merci pour le chocolat

2000 : France

de Claude Chabrol

Une jeune fille prépare un concours de piano. Son intrusion, chez un pianiste virtuose, marié à la PDG d'une fabrique de chocolats, va ébranler l'édifice familial.

Avec Isabelle Huppert, Jacques Dutronc, Anna Mouglalis, Brigitte Catillon, Michel Robin

Comédie dramatique

Le jeu des acteurs est irréprochable, et Isabelle Uppert joue les méchantes avec une délectation savoureuse. Toutefois, Chabrol donne à son intrigue un goût d'inachevé.

Prix Louis-Delluc

 

Intimité

2000 : France / Grande Bretagne

de Patrice Chéreau

Un couple se retrouve, chaque mercredi, dans le sous-sol d'une petite maison londonienne pour y faire l'amour. Dans cette relation passionnée, toute idée de sentiment et d'attachement est bannie. Les deux amants ne savent rien de leur vie respective jusqu'au jour où l'homme va vouloir en savoir plus sur sa maîtresse.

Avec Mark Rylance, Kerry Fox, Timothy Spall

Comédie dramatique

Un film bien pesant, où Mark Rylance et Kerry Fox se sont donnés corps et âme pour cette histoire d'amour déchirante. Quelques scènes très crues.

Ours d'or du meilleur film
Prix Louis-Delluc

 

Un couple épatant

2002 : France

de Lucas Belvaux

A Grenoble, l'histoire singulière d'un couple modèle, épatant, indestructible. Elle, de nature inquiète, a l'impression qu'il lui cache quelque chose. Ce dernier, hypocondriaque, pense en effet que ses jours sont comptés.

Avec Ornella Muti, François Morel, Valérie Mairesse, Dominique Blanc, Gilbert Melki, Lucas Belvaux, Catherine Frot

Comédie

Entre un chef d'entreprise hypocondriaque et une prof un tantinet jalouse, Lucas Belvaux sème la zizanie. Toutefois cette série d'imbroglio à répétition, dans lequel des acteurs sont figés dans des personnages stéréotypés, peut désorienter le spectateur.

Prix Louis-Delluc
Prix Méliès du meilleur film français
César du meilleur montage

 

Cavale

2002 : France

de Lucas Belvaux

Un terroriste, qui prône la révolution prolétarienne, s'évade de prison. Il veut continuer la lutte, mais tous ses anciens alliés n'y croient plus. Il se retrouve seul, et toujours en cavale. Il fait bientôt la rencontre d'une toxico en manque. Une amitié va naître entre ces deux individus au bout du rouleau.

Avec Lucas Belvaux, Catherine Frot, Gilbert Melki, Dominique Blanc

Policier

D'excellents acteurs, au service d'une entreprise audacieuse et originale. Un polar âpre et déchirant qui, au delà des questions de l'engagement et de la violence, prend des accents philosophiques.

Prix Louis-Delluc
Prix Méliès du meilleur film français
César du meilleur montage

 

Les sentiments

2003 : France

de Noémie Lvovsky

En région parisienne, un jeune médecin doit succéder à un collègue et reprendre sa clientèle. Mais il tombe amoureux de la femme de celui ci.. Ils courent tous deux vers la violence des sentiments...

Avec Jean-Pierre Bacri, Nathalie Baye, Isabelle Carré, Melvil Poupaud, Agathe Bonitzer

Comédie dramatique

Quand le désespoir flirte avec la dérision... Les Acteurs sont excellents, l'histoire simple mais prenante. On regrettera la présence extravagante, et agaçante, d'un choeur antique grotesque.

Prix Louis-Delluc

 

Rois & reine

2004 : France

de Arnaud Desplechin

Deux histoires disjointes : d'une part le couronnement d'une femme qui s'apprête à se marier, et d'autre part la déchéance de son ex, interné par erreur dans un asile psychiatrique et sur le point d'en sortir en piètre état. Ces deux intrigues se rejoignent quand elle lui propose d'adopter son fils.

Avec Emmanuelle Devos, Mathieu Amalric, Catherine Deneuve; Maurice Garrel ; Catherine Rouvel ; Hippolyte Girardot

Comédie dramatique

Un film bien ficelé, original par sa construction, surprenant par son côté sombre et ludique à la fois. Une réflexion sur l'être et le paraître, servie par des comédiens bluffants. Mathieu Amalric fait un numéro magistral.

Prix Louis-Delluc
César du meilleur acteur (Mathieu Amalric)
Prix Méliès du meilleur film français

 

Lady Chatterley

2006 : France

de Pascale Ferran

Une chatelaine coule des jours monotones, enfermée dans son mariage et son sens du devoir. Au printemps, au coeur de la forêt, elle fait la connaissance du garde-chasse du domaine.Une histoire d'amour commence alors.

Avec Marina Hands, Jean-Louis Coulloc'h, Hippolyte Girardot

Drame

Le récit d'une rencontre, d'un difficile apprivoisement, d'un lent éveil à la sensualité pour une femme qui se meurt d'ennui. Mais cet ennui est très contagieux pour le spectateur qui peut finir par décrocher.

Prix Louis-Delluc
César du meilleur film
César de la meilleure actrice (M. Hands)
César de la meilleure adaptation
César de la meilleure photographie
César des meilleurs costumes

 

La graine et le mulet

2007 : France

deAbdellatif Kechiche

Sète, le port. Un père de famille divorcé, s'attachant à rester proche des siens, traverse une période délicate de sa vie où tout semble contribuer à lui faire éprouver un sentiment d'inutilité. Il ne songe qu'à créer sa propre affaire : un restaurant. Sa famille va peu à peu se souder autour du projet, devenu pour tous le symbole d'une quête de vie meilleure.

Avec Habib Boufares, Hafsia Herzi, Farida Benkhetache, Abdelhamid Aktouche, Bouraouia Marzouk

Drame

Un cinéma virtuose où le banal est spectaculaire et les comédiens, amateurs et professionnels, sont plus vrais que nature. Un magnifique tableau, réaliste et humain.

Prix Louis-Delluc
Prix Méliès du meilleur film français
César du meilleur film
César du meilleur réalisateur
César du meilleur scénario original
César du meilleur espoir féminin (Hafsia Herzi)